Picture
Table d'échanges - Discussions

Table d'échanges d'expertises et d'expériences pédagogiques en formation à distance
ÉDITION 2000-2001

Discussions

L'année dernière, les participants à la Table d'échanges d'expertises et d'expériences pédagogiques, organisée par le REFAD avaient discuté de la relation  technologie-pédagogie, de la conception de cours en ligne et de l'intégration des technologies d'information et de communication dans  les activités de formation.

Afin de poursuivre cette réflexion, entamée l'année dernière,  le REFAD a de nouveau invité les participants à échanger sur certaines thématiques reliées à l'apprentissage et à l'enseignement avec les TIC en formation à distance.

La section « Comptes rendus » fait état des présentations de chacun des participants.  Nous tenterons dans les lignes qui vont suivre de faire la synthèse des discussions qui ont suivi ces présentations.

Mais avant d'aborder cette synthèse pour chacun des thèmes de discussions, signalons une note commune dans cette diversité de témoignages sur plusieurs sujets : la reconnaissance unanime d'un changement de paradigme dans le milieu de la formation.  Un changement de paradigme, amorcé en formation à distance depuis quelques années et qui se fait sentir  également dans les établissements bi-modaux.

Ce changement de paradigme a été décrit de diverses manières par différents auteurs, entre autres (Lévy 1997;Marchand 1998).  Sans prendre parti sur cette question, voici comment ce changement de paradigme se manifesterait: les technologies numériques sont au cur de ce changement, elles modifient l'offre éducative, transforment le rapport au  savoir, facilitent l'individualisation de l'apprentissage, permettent une «désynchronisation» de l'apprentissage, déplace le pouvoir du professeur à l'apprenant, facilitent le travail collaboratif entre les apprenants, supportent  la construction du savoir par les apprenants, etc.  En bref, ce changement de paradigme avec l'enseignement médiatisé placerait l'apprenant «au cur du système».

Thème I - Les différents besoins et niveaux d'encadrement  se rattachant aux cours médiatisés

Cette préoccupation de l'apprenant « au cur du système » caractérise les discussions des participants de cette première table.  En enseignement médiatisé, il est absolument nécessaire de supporter l'apprenant dans sa démarche d'apprentissage tout en respectant son profil d'apprentissage et en facilitant le développement de son autonomie.  Ce soutien de la démarche d'apprentissage doit se faire sur plusieurs plans : cognitif, métacognitif, affectif, motivationnel, technique et administratif.  Il ne suffit pas de répondre aux besoins d'encadrement des apprenants, lors de la diffusion d'une activité de formation, il faut que dès la conception d'une activité de formation, toute l'équipe, infographistes, experts de contenu, concepteurs pédagogiques, informaticiens aient en tête que le produit pédagogique auquel ils travaillent, s'adressent à un être humain que l'on doit supporter dans sa démarche.  Il importe que la démarche de support soit proactive; les tuteurs et les mentors doivent prendre l'initiative de la communication avec les apprenants.  Il faut aussi aborder  les apprenants dans leur monde en leur proposant des modalités qui conviennent à leurs besoins et à leurs capacités.  Ainsi, le courriel, les conférences café, les forums serviront tantôt pour des échanges sur le contenu ou sur les difficultés d'apprentissage ou tout simplement pour socialiser.

Thème II - La portée des  nouveaux modes de communication en formation à distance et leur impact  sur la qualité de l'apprentissage.

Les  TIC placent-ils véritablement l'apprenant au cur de l'apprentissage ?  Entre l'enflure verbale des vendeurs de technologies et la réalité des apprenants, il y a semble-t-il un écart.  Tous conviennent, cependant que  l'omniprésence des technologies numériques dans les milieux de formation favorisent l'émergence d'une nouvelle culture d'apprentissage.  En effet, les technologies et la situation  « à distance » de l'apprenant  créent  un nouvel environnement dans lequel l'apprenant est parfois désemparé.  Il importe donc d'accompagner et d'outiller l'apprenant pour naviguer dans cet environnement.  Il faut, entre autres apprendre à apprendre aux apprenants avec les technologies.  On doit les aider à développer des techno-compétences, à survivre à la surcharge cognitive, à travailler en collaboration et à développer des compétences : à comprendre des interrelations complexes;  à avoir des vues d'ensemble; à organiser son travail; à rencontrer les échéances; à repérer et à résoudre les problèmes de façon autonome; à communiquer et à coopérer avec les autres.  Ce nouvel  environnement nécessite que l'on porte une attention particulière à la qualité de l'interaction, particulièrement à l'interaction -contenu, l'interaction -professeur, à l'interaction -apprenant, et à l'interaction  humain-machine.  Pour que les TIC favorisent véritablement l'apprentissage, il faut développer un modèle pédagogique qui mise sur la dépendance, l'indépendance et l'interdépendance.

Thème III - La préparation des nouveaux  enseignants et intervenants en formation à distance, que font les universités ?

Ce changement  de paradigme, entraîne-t-il des changements dans la formation des intervenants ?  D'une manière générale, l'on constate  que le rôle traditionnel du formateur-professeur a éclaté dans l'enseignement médiatisé.  Il est :  tuteur, ingénieur pédagogique, expert de contenu, concepteur multimédia, administrateur, animateur, documentaliste,  graphiste, éditeur de documents.  Tous ces rôles pouvant être assumés par une seule personne mais généralement partagé par plusieurs intervenants.  Par ailleurs dans les universités, les professeurs sont encore évalués  sur la recherche et l'évaluation, il s'agit  de les persuader que l'utilisation pédagogique des technologies peut constituer un champ de nouvelles recherches et d'activités pour les professeurs.  La formation des intervenants devrait porter sur 2 niveaux : une formation sur l'utilisation des technologies; une formation qui touche la pédagogie et une réflexion sur l'élaboration de cours médiatisés.  Pour le 1er niveau : compétences techniques de base, maîtrise d'usage des outils; planification, organisation, connaissance de la FAD.  Pour le deuxième niveau, jugé le plus important, il faut développer des compétences de communication (relations interpersonnelles, collaboration, rétroaction, écriture-rédaction de documents pédagogiques médiatisés).  À cela il faudrait ajouter, la capacité d'adaptation aux changements inhérents aux nouveaux environnements de production et de formation.

Thème IV - Le point de vue de l'apprenant sur l'utilisation des technologies en formation à distance.

Comment les apprenants s'approprient-ils ces nouveaux environnements technologiques?  Comment gèrent-ils leur  apprentissage ?  Ce que les apprenants apprécient le plus : ce sont les activités asynchrones parce que cela leur permet de réfléchir et de mieux articuler leur pensée; ce sont les possibilités d'échanges avec d'autres apprenants et avec des experts; c'est d'avoir accès au bout des doigts à une documentation abondante et à une formation qu'ils ne pourraient recevoir autrement.  Cependant ils trouvent l'enseignement médiatisé exigeant, cela requiert, disent-ils beaucoup d'autonomie et de discipline de travail et ils se plaignent souvent d'une surcharge de travail.  En fait, le discours de nos apprenants rejoint partiellement les conclusions de Glikman (1999) qui dit que dans la démarche éducative de l'apprenant, c'est d'abord la motivation et le degré d'autonomie qui importent avant la configuration des dispositifs médiatisés.

Conclusion

Suite à tous ces témoignages de nos  participants, l'on peut constater que les TIC ont amené une transformation profonde des conditions et des modalités de l'enseignement et de l'apprentissage.  Il est vrai aussi, que l'initiative du cheminement et de  l'interaction appartient à l'apprenant qui est au « cur du dispositif. »  Mais cela suppose chez l'apprenant des compétences cognitives, de l'autonomie, une capacité de gestion de son apprentissage.  Toutes choses qui ne sont pas forcément acquises chez tous les apprenants.  Donc mettre l'apprenant au « cur du dispositif », c'est aussi tenir compte de cette réalité.  Les TIC nous offrent des outils pour transformer notre pédagogie, pour inventer une pédagogie du complexe et de l'incertitude.

 

Rapport

© 1998-2002 REFAD

[email protected]

Mise à jour: 4/3/2002